SLIDER

Conseils de baroudeuse zéro déchet, slow, imparfaite et à l'arrache




Ouais, ce titre d'article est quand même vachement long. S'il ne s'agissait pas de moi-même, je me dirais que Zéro Déchet, slow life et à l'arrache, ça fait beaucoup pour une seule personne. 


Zéro Déchet : préparation, limite...


Peut-on être totalement désorganisé et Zéro Déchet en voyage ? J'en doute. Sur cette partie, j'avais tout prévu ! Dans ma valise, j'avais rassemblé tout un kit pour pouvoir emporter mes valeurs avec moi pendant mon voyage : 

Armée de tout ça, j'ai cru que je pourrais tout simplement transposer mon mode de vie en Ecosse.
Malheureusement, ça n'a pas été aussi idéal que ça ! Il s'avère que si la Grande Bretagne est en avance côté végétarisme (plus de 10% de la population, contre seulement 2% en France), elle est loin d'être au point niveau vrac ! Tous les fruits et légumes sont emballés dans du plastique, et je n'ai pas vu la moindre trace d'un rayon vrac... A part quelques tomates et des bananes (dont j'avoue avoir jeté quelques restes dans les bois quand je le pouvait, faute d'envoyer toute cette eau et nutriments à l'incinérateur), je n'ai pas trouvé tout ce qu'il me fallait. J'ai eu l'impression de devoir choisir entre sain et emballé ou malsain (ou carné) et en vrac. En l’occurrence j'ai choisi de nourrir mon corps pour les efforts qu'il devait fournir.  

C'est la première fois que je me suis véritablement heurtée aux limites du Zéro Déchet !
Et aussi la première fois que j'ai réalisé que nous ne sommes pas tous égaux dans notre capacité à faire des choix de consommation alternatifs (que ce soit dans ces pays, ou pour toutes les personnes qui ne disposent pas de magasin bio/locaux/en vrac ou de marchés, ressourceries etc... près de chez elles.)
Cela ne veut pas dire que j'ai tout plaqué, ou que je n'ai rien pu faire pour limiter mes déchets. J'ai pu prendre mon pain sans emballage à la boulangerie, refuser les pailles, les sacs plastiques, flyers... Ce n'est pas parfait, mais c'est aussi ça l'esprit colibri, faire de son mieux, en fonction de ses moyens. 


Côté slow life...

On passe tellement de temps à convoi-ter plus, à avoir envie de tout voir, de tout faire, que l'on ne prend parfois plus le temps qu'il faut pour apprécier ces moments de vie à leur juste valeur. J'ai choisi de faire de ce voyage un séjour à mon image, où les heures de route et les petits arrêts photos seraient remplacés par des heures de marche, et de petits stops en voiture en cas de besoin. C'est ça aussi, vivre autrement, se détacher du capitalisme qui nous poursuit de son temps compté et de sa vitesse, pour réapprendre à prendre le temps de prendre le temps (si si elle veut bien dire quelque chose cette phrase).


Mes conseils de baroudeuse à l'arrache

"Quand rien n'est prévu, tout est possible." - Antoine de Maximy


C'est souvent la phrase que je donne pour me donner bonne conscience et justifier mon manque d'organisation chronique. #soyonshonnêtes Pourtant, une partie de moi croit dur comme fer au destin, et à l'idée que la vie est faite d'opportunités à saisir et de rencontres pour guider notre chemin (Coucou Edouard Baer). Je ne pourrais jamais minuter un voyage, ou choisir davantage que quelques nuits dans une auberge. J'aurais trop peur de fermer les portes à des moments surprenants, ceux qui marquent une vie et parfois la change à tous jamais.

Cela dit, si comme moi vous êtes allergiques à l'organisation, j'ai 3 conseils pour vous :
  • Faites confiance aux auberges, allez voir à la réception des auberges de jeunesse, ils ont toujours pleins de super conseils et des cartes sur lesquelles vous indiquer quoi faire.
  • N'hésitez pas non plus à aller aux offices de tourismes, elles sont là pour ça, et super efficaces ! Vous n'êtes pas obligés de tout trouver dans des guides touristiques avant le voyage.
  • Parlez a un maximum de personnes, que ce soit dans les auberges ou dans la rue. Qui de mieux que des locaux pour vous parler de leurs petits recoins cachés que les guides touristiques n'ont pas su dénicher. 

4 commentaires

  1. Hello hello !
    J'avoue que ce n'est pas facile quand tu es en vadrouille de tenir. Je n'avais pas encore pensé à tous ces détails quand tu n'es pas chez toi. Pour commencer j'essaie déjà de me dire que tout effort est déjà bien :) Bizoux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as entièrement raison :-) C'est bien ça aussi, l'esprit colibri !

      Supprimer
  2. Je comprends totalement ton ressenti ! À chaque fois que je voyage, je me prépare aussi, mais je rencontre toujours des imprévus dans mon organisation. Sur le coup c'est un peu déstabilisant, voire frustrant. Mais je me dis que j'apprends et que je ferai mieux la prochaine fois :)

    RépondreSupprimer
  3. J'adore le lyricisme de cet article :) - merci pour cette inspiration

    RépondreSupprimer

© Sortez Tout Vert • Theme by Maira G.