samedi 12 août 2017

Hylla Penderie Partagée : location de vêtements vintage


La mode, 2ème industrie la plus polluante du monde : et si on faisait autrement ? 


C'est tout à fait par hasard, en traînant à l'Improbable Café un soir d'Octobre il y a près d'un an, que j'ai fait la connaissance de Céline et Amandine, créatrices de Hylla Penderie Partagée. Ce fut peut être le sourire de Céline, le look pointu d'Amandine, ou encore cette très jolie robe bustier noire et blanche pendue à quelques mètres de là (hein Jeanne?), mais quelque chose m'attira là-bas comme les croquettes attirent mon chat. C'est alors que j'ai découvert ce concept de penderie partagée comme nouvelle alternative pour consommer la mode de façon durable, économique et écologique. Fini le prêt-à-porter jeter !

Un dressing sans fin, original et écologique...


Ainsi, depuis 1 an et demi, les Hyllarantes se partagent ce dressing illimité, géant, collaboratif et surtout zéro déchet ! Dans un soucis de cohérence avec les valeurs de l'économie circulaire, le dressing est constitué de dons et de vêtements chinés sur des vides-greniers ou dans des friperies. Au final, dans cette bibliothèque de la mode circulaire, tu trouveras surtout des vêtements vintage et colorés, mais aussi des pièces pour classiques à porter avec. 

Mon expérience Hylla


De mon côté, pour ce premier mois de location, j'ai pu trouver chez Hylla des pièces qui me ressemblent et dans lesquelles je me sens bien. Je ne suis pas d'un naturel très tape à l'oeil et en aucun cas j'aurais voulu me sentir déguisée. J'ai donc choisi 2 blouses, une rose, et une verte, (cf. photos), un pantalon bleu marine large (absent des photos mais bien largement consommé ces dernières semaines), ainsi qu'un sac vegan Reev en chambres à airs recyclées. Je n'ai pas cherché à me créer une tenue spéciale. Mon idée, c'était tout simplement d'apporter un peu de nouveauté à une garde-robe que je traîne depuis pas mal de temps déjà. Et c'est chose faite.


Au final, passée l'excitation de l'achat, on trouve souvent très rapidement son vêtement moins beau qu'en boutique, ou encore moins tendance, moins saillant. Ce que j'ai apprécié dans cette location, c'est vraiment qu'on a le même plaisir de la nouveauté, mais sans déchet au bout de quelques semaines parce que l'on estime que la mode est passée ou tout simplement parce qu'on s'est lassé


Pour celles qui se poseraient des questions : 
  • L'abonnement est sans engagement. Si jamais vous voulez arrêter de louer pour une raison ou pour une autre, vous renvoyez (ou rapportez) vos vêtements du mois, et vous demandez d'arrêter, tout simplement.
  • L'abonnement standard (4 pièces, pendant 1 mois) est au prix tout doux de 35€. Il comprend le nettoyage (pris en charge par Hylla) ainsi que l'envoi et le retour de la box. 
  • Vous pouvez vous aussi donner vos vêtements pour qu'ils bénéficient à l'ensemble de la communauté des Hyllarantes ! Les dons sont définitifs, ils sont récompensés à leur juste valeur. Si vous voulez faire un don, il vous suffira d'envoyer un mail à contact@hylla.fr pour prendre rendez-vous au local actuellement situé aux grands-voisins.
  • Oui, si c'est le coup de coeur ultime, que ça fait 4 mois que vous louez la même petite robe jaune qui attend vous va si bien, vous pouvez en effet l'acheter malgré tout. L'objectif est de se détacher de l'achat compulsif pour aller vers des achats réfléchis et donc durables. 


Et le cadeau dont tu as parlé? Attendez attendez, HYLLArrive, il est là ! *regarde naïvement vers le ciel en espérant que personne n'a relevé la nullité de cette blague*


Trêve de plaisanterie avec le code HYLLA-TOUTVERT vous avez -50% sur votre premier mois de location (sans engagement) jusqu'au 31 août !

Un grand merci à Amandine et Céline de m'avoir reçu dans leur showroom. Merci de m'avoir laissé me promener tranquillement dans cet immense dressing en tenue légère (rigolez rigolez, mais vous aussi vous vous y sentirez tellement bien que vous ferez la même chose. A ce qu'il parait, je n'étais pas du tout la première!) et d'avoir décidé de gâter ma communauté. 



Si tu as aimé l'article, tu devrais sûrement adorer celui là aussi : "Slow fashion : ma vision d'une garde-robe durable" dans lequel tu avais déjà entendu parlé de Hylla !








2 commentaires:

  1. Le concept dont tu nous parlais sur Instagram m'intriguait, j'en sais maintenant un petit peu plus avec cet article. J'adhère totalement, très chouette idée de ces 2 femmes.
    Jusqu'à présent j'achetais en seconde main, parce que acheter eco-friendly en étant étudiante c'est compliqué, et je souhaite avoir une penderie minimaliste, du coup lorsque je trouve une pièce, j'en vends une qu'il y a dans mon dressing. Ce principe de location est top, se faire plaisir et pas le temps de se lasser, que l'on ré-actualise les pièces. D'ailleurs, j'aime beaucoup la blouse rose poudrée que tu as choisi.
    J'ai envoyé un mail à Amandine et Céline, j'espère qu'elles n'auront pas reçu plus de 10 mails depuis samedi.
    A bientôt,

    Marie E.

    RépondreSupprimer