samedi 3 juin 2017

Les Etats-Unis se retirent de l'accord de Paris : so what ?


Une démarche globale, voilà ce que représente l'Accord de Paris sur le climat, puisqu'il est le premier texte a avoir été élaboré par l'ensemble des pays de la planète. Oui, mais c'est aussi un accord à l'image de tout ce qui à été décidé sur le climat jusqu'à présent : un accord vague et non contraignant. Comme le protocole de Kyoto avant lui, il ne prévoit ni d'amende ni rétorsion, ni ne propose aucune mesure concrète pour parvenir à ralentir le réchauffement climatique. 


Je ne dis pas que l'Accord de Paris n'a pas de valeur. Au contraire, il porte clairement les enjeux climatiques au regard de tous et montre bien que l'action est AUSSI du ressort de l'état, étant donné le potentiel destructeur du changement climatique. Oui, mais voilà, avez-vous une seule fois décidé de faire quelque chose pour la planète sous pression politique ? Pensez-vous réellement que les institutions ont le pouvoir le plus grand face au enjeux environnementaux ? Pour ma part, ce n'est pas le cas. Je crois que la réponse à tous nos maux, c'est tout simplement l'action citoyenne. Car oui, la révolution citoyenne est en marche, et c'est à chacun de nous de prendre ses responsabilités, d'incarner le changement et de rayonner sur notre entourage. C'est la somme des actions individuelles, aussi petites soient-elles, qui parviendra à mener l'humanité vers la bonne voie. 


Comme vous, j'ai d'abord été choquée de la décision de Trump de sortir de l'accord de Paris, mais en prenant de la distance, je me suis rendue compte de plusieurs choses : 
  • Trump ne peut décider ainsi de sortir de l'Accord de Paris. Légalement, il ne pourras se retirer que le 4 novembre 2020, ce qui laisse 3 ans à l'Amérique et pour réagir et 3 ans pour que cet idiot réalise son erreur (on peut toujours rêver). Pourquoi ? Parce que plus que 55 pays, représentants plus de 55% des émissions estimées de gaz à effet de serre, ont ratifié l'accord, le rendant ainsi contraignant. 
  • La réaction du peuple américain ne s'est pas faite attendre. Citoyens et gouverneurs ne sont que très peu à soutenir la décision de Trump et des pétitions circulent déjà pour que les états fédérés puisse continuer à prendre part à l'Accord de Paris sur le climat. Quand aux citoyens, ils espèrent montrer leur désaccord avec cette décision, et faire valoir leurs voix pour faire reculer le président des Etats-Unis. A mon avis, soit il ne tardera pas à revenir sur ses paroles, soit non, mais le peuple américain continuera ses efforts. J'en suis persuadée, l'engagement des américains ne sera pas amputé par cette décision, bien au contraire. Le peuple se battra pour protéger ses valeurs, son engagement et ses progrès, non contraint par l'action politique, mais pour le bien de l'humanité. 

Au final, l'impact majeur, ce sera qu'en effet, les USA ne contribueront plus au fond vert pour l'environnement, impactant donc principalement les pays en développement qui en sont les premiers bénéficiaires et surtout les premières victimes du réchauffement climatique. Mais j'en suis persuadée, nous trouverons une solution. Ensemble, main dans la main, nous sommes capables de dessiner un monde nouveau fait de sobriété, d'engagement citoyen, de bienveillance, d'auto-suffisance et d'espoir. Et si vous croyez encore que votre changement personnel ne suffira  pas, dites vous bien une chose : 



"Ne doutez jamais qu'un petit nombre de citoyens volontaires et réfléchis peut changer le monde. En fait, cela se passe toujours ainsi" - Margaret Mead


Arrêtons de parler, agissons.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire