mardi 21 juin 2016

Une année sans viande : mon bilan

http://www.hippothefitpotato.fr/2016/06/un-sans-viande-le-bilan.html

- "Maman, c'est décidé, je ne veux plus manger de viande" - " Même du jambon?"


Si si, je vous assure, c'est comme ça que ça c'est passé lorsqu'il y a 1 an presque jour pour jour (le 15 juin 2015), j'ai décidé de changer de vie. Depuis, beaucoup de choses ont changé, et pas nécessairement pour le mieux.

Au début, la pilule à été difficile à faire passer. Plusieurs personnes ont essayé de me décourager dans ma démarche au bout de seulement quelques jours, mais j'ai tenu bon! J'étais déjà investie à 100% dans ma démarche et j'étais persuadée d'avoir pris la bonne décision et il était impossible pour moi d'imaginer une seule seconde que je pourrais faire machine arrière.

En fait, à cette époque, il a fallu faire comprendre à mes proches que ce n'était pas une mode, une passade, que c'était du sérieux. Bon, et il a aussi fallu expliquer à ma grand-mère (qui me soutenait le contraire) que non, le saucisson n'est pas végétarien...Mieux vaut en rire qu'en pleurer hein !

Je dois dire qu'après 1 an, je suis assez déçue... J'ai l'impression d'avoir passé l'année à me justifier. "Ah bon tu ne manges pas de viande?" - "Depuis quand?" - "Pourquoi?" Vous imaginez si on faisait là même chose aux fumeurs? En fait, je pense qu'on s'inquiéterait moins pour moi si j'avais commencé à fumer! Les gens me demandent constamment si je mange assez de protéines, si j'ai des carences, si j'arrive quand même à faire du sport, si je me sens fatiguée etc. Honnêtement? Oui, je suis fatiguée de devoir en permanence expliquer aux autres que ne pas consommer de viande est très sain si le changement est fait correctement, en toute conscience et avec les connaissances nécessaires.

D'un point de vue personnel, je me sens en meilleure forme, j'ai aussi arrêté la plupart des produits laitiers et mes problèmes de digestion ont tout simplement disparu! Je n'ai plus à me forcer à consommer certains aliments "parce que l'Homme en a toujours mangé donc c'est sûre qu'il en a besoin" (Loooool). En bonus, j'ai amené les personnes autour de moi à se poser les bonnes question, à faire abstraction des habitudes que la société fait passer pour des besoins sans jamais blâmer, stigmatiser ou faire la leçon, le simple fait d'agir et de prendre le temps d'expliquer mes motivations à été suffisant pour avoir un effet bénéfique sur mon entourage.
Et le petit bonus? Je vous renvoie à l'image ci-dessous!

Vous êtes curieux de savoir pourquoi j'ai sauté le pas? Pourquoi j'ai voulu arrêter la viande et comment? C'est par là !









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire